Si on regarde son étymologie, on peut constater que le mot “rhabdomyolyse” signifie à destruction des muscles striés. Il s’agit donc d’une pathologie dans laquelle les muscles squelettiques se détériorent suite à la pratique intensive du sport. Pouvant être potentiellement mortelle, elle est le résultat du déversement de ses muscles détruits dans la circulation sanguine.

Rhabdomyolyse: Les différents symptômes

La rhabdomyolyse est une maladie qui se reconnait par plusieurs symptômes. Le premier d’entre eux est des douleurs musculaires assez intenses alors que vous devriez également avoir un œdème qui sera très facilement reconnaissable. Enfin, votre urine devrait être plus foncée, en raison de la présence de myoglobine dans cette dernière.

Qui peut être touché ?

Ce sont généralement des personnes peu habituées à la pratique intensive de sport et qui le font pour la première fois. Il s’agit généralement d’une séance de sport de grande intensité qui n’est pas forcément adaptée aux débutants. Elle est encore plus fréquente chez les personnes atteintes de stress thermique ou de déshydratation (voir notre article) alors que certaines personnes peuvent avoir des prédispositions pour cette maladie. Elle peut aussi la conséquence d’une activité sportive exténuante telle qu’un marathon, un cours de vélo à un rythme intensif ou la répétition de mouvements tels que des sauts en position accroupie.

Cependant, les sportifs peuvent également être touchés, comme en témoigne ce qui est arrivée à Amy Purdy, une sportive paralympique médaillée de bronze en snowboard. Après trois semaines d’arrêt, elle a repris l’entraînement en effectuant un programme d’entraînement intense comprenant des pompes. Elle stoppe son programme à la moitié, ressentant de vives douleurs dans les bras. Le lendemain matin, elle ne peut plus les lever et ils étaient endoloris, gonflés, rigides et douloureux. C’est finalement une rhabdomyolyse qui lui sera diagnostiquée.

Quelles peuvent être ses conséquences ?

Fort heureusement, la plupart du temps la rhabdomyolyse est une pathologie bénigne. Si c’est le cas, elle ne nécessitera pas la moindre hospitalisation et elle sera guérie en environ une semaine. Cependant, si elle est aiguë, elle peut être beaucoup plus grave. En effet, la myoglobine présente dans l’urine peut se propager dans les reins, ce qui peut conduire à une insuffisance rénale dont l’issue peut être fatale.

Une pathologie classique des marathoniens

Des conseils pour l’éviter

Même s’il est difficile de vous assurer que vous ne l’attraperez pas, il est tout de même possible d’adopter un comportement qui vous permettra au maximum de l’éviter.

Une augmentation progressive de l’effort

Le meilleur moyen d’éviter d’être atteint par cette pathologie est d’augmenter progressivement l’effort, vous devez en effet commencer avec des séances de sport de faible intensité et l’augmenter au fur et à mesure des séances. Ainsi, votre corps aura le temps de s’habituer à la violence d’une séance de sport intense.

Bien s’hydrater

Puisque la rhabdomyolyse est plus fréquente chez les personnes atteintes de déshydratation, vous devez tout faire pour l’éviter. Pour cela, vous devez boire de l’eau avant, pendant et après l’effort.

Attention aux diurétiques

Les diurétiques, tels que la caféine et l’alcool, sont des produits qui augmentent la concentration de potassium dans le corps et favorisent donc la déshydratation, un terrain favorable au développement de la rhabdomyolyse. Vous devez donc éviter d’en prendre.

Faites attention à la chaleur

Si vous effectuez une séance de sport intense sous une chaleur très importante, vous pourriez vous exposer à cette pathologie. Dans ce cas, nous vous conseillons donc de vous entraîner dans une salle bien ventilée et, bien évidemment, éviter de le faire en plein air, lorsque le soleil est le plus chaud, et donc le plus dangereux.

Apprendre à connaitre ses limites

Enfin, la principale chose à faire est de ne pas vouloir trop en faire lors de votre entraînement et de ne pas vous fixer des objectifs trop élevés. En outre, vous devrez couper immédiatement votre effort si vous ressentez la moindre sensation inhabituelle.

Pour éviter la rhabdomyolyse, il est important de bien s'hydrater

Le cas de Christina

Le New York Times a retracé l’histoire de la jeune Cristina, une américaine qui assiste à son premier cours de spinning, une discipline qui ressemble beaucoup au RPM. Il s’agissait d’un cours de vélo collectifs particulièrement intensifs pendant lesquels les élèves devaient suivre le rythme de la musique. Christina a été quelque peu surprise par ce cours, qu’elle n’imaginait pas aussi intense. En outre, deux jours après cette séance, elle s’est mise à ressentir de très vives douleurs au niveau des jambes alors que la couleur de son urine était beaucoup plus foncée.

Elle s’est donc rendue aux urgences, où les médecins lui ont diagnostiqué une rhabdomyolyse consécutive à ce cours de spinning que son corps n’a pas supporté. Les dégâts sont assez importants, puisque le stress musculaire a détruit de nombreuses fibres musculaires. Les médecins ont dû l’opérer en urgence en ouvrant ses cuisses, ce qui a permis de faire baisser la pression qui s’y trouvait. Heureusement, elle s’en est sortie après deux semaines d’hospitalisation.

Les cours de spinning sont-ils dangereux ?

La rhabdomyolyse peut survenir après un cours de spinning intensif

Dans le monde, 46 personnes ont été atteinte de rhabdomyolyse après un cours de spinning. Parmi eux, 42 participaient à leur premier cours. C’est un résultat assez unique si on compare aux autres exercices comparables. Cependant, ce n’est pas pour cela qu’il faut éviter le spinning. Il faut simplement suivre tous les conseils qu’on a pu vous donner précédemment. Vous devez y aller progressivement et surtout, ne pas commencer par un cours trop intense et que votre corps ne pourra pas supporter. En outre, nous vous conseillons de commencer votre cours dans les meilleures conditions et, par exemple, de veiller à ne pas le commencer en étant déshydraté.

En conclusion

La rhabdomyolyse est une maladie qui survient surtout lorsque vous effectuez un effort trop intense que votre corps ne parvient pas à supporter. Cette pathologie se manifeste par une vive douleur musculaire et la formation d’un œdème alors que la couleur de l’urine devient plus foncée. Bien que la plupart du temps ce soit une maladie bégnine, elle peut tout de même se transforme en insuffisance rénale et donc être fatale. Pour l’éviter au maximum, nous vous conseillons de commencer par des séances de faible intensité et l’augmenter au fur et à mesure de vos entrainements, ce qui permettra à votre corps de s’habituer à la violence de l’effort. Enfin, vous devez absolument éviter la déshydration qui favorise le développement de la rhabdomyolyse.